Rechercher
  • atlasidfrance

Crédit immobilier : les refus explosent, les professionnels demandent un assouplissement des règles

De moins en moins de crédits immobiliers sont accordés et la part des investisseurs recule. Pénalisés par cette situation, les professionnels de l'immobilier demandent au Haut conseil de stabilité financière (HCSF) d'assouplir les critères fixés il y a un an aux banques. Le marché immobilier est contraint par des règles trop strictes, selon des professionnels du secteur. Les taux d'intérêt sont toujours à des niveaux très bas, mais certains emprunteurs sont écartés par les banques qui tiennent à respecter les recommandations formulées par le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) en décembre 2019. L'autorité voulait prévenir les risques liés à l'endettement excessif des ménages français. Mais courtiers, agents immobiliers, promoteurs, et fédération du bâtiment ont décidé de s'associer et ont envoyé une lettre au HCSF pour que celui-ci modifie ses critères, rapporte BFM Immo. Le taux de refus sur les demandes de prêt explose Les banques se montrent déjà très prudentes dans le contexte de crise actuel. Résultat : le taux de refus sur les demandes de prêt est de l'ordre de 17 % pour cette fin d'année contre 5,5 % l'an passé. Le HCSF recommande aux banques deux choses : ne pas dépasser 33 % de taux d'endettement et se limiter à une durée de 25 ans. Des critères qui écartent des ménages qui auraient pu prétendre encore l'an passé à emprunter de l'argent pour devenir propriétaires. C'est le cas des investisseurs. Ils ne comptent que pour 11 % des crédits financés cette année contre 26 % l'an passé. Le taux d'endettement maximal ne devrait pas évoluer Les professionnels demandent que les banques aient plus de souplesse pour accorder des crédits. Elles ont encore la possibilité de passer outre les critères du HCSF pour 15 % des crédits signés. Les professionnels aimeraient voir ce chiffre multiplier par deux. Le taux d'endettement maximal ne devrait quant à lui pas changer selon François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France invité vendredi dernier par BFM Business.


© Boursorama avec Newsgene


30 vues0 commentaire